Culture en enseignement

 

 

Approche théorique originale

L’équipe de la professeure Morrissette forment les milieux scolaires aux conventions tacites de la culture professionnelle en enseignement. La recherche montre clairement que leur caractère tacite constitue un obstacle important à l’intégration des enseignantes et des enseignants novices, non-détenteurs de brevet, d’immigration récente ou formés hors Québec en particulier.

 

Approche pédagogique générale

Les formations offertes sont adossées à une approche compréhensive, i.e. que les dimensions tacites de la culture en enseignement sont explicitées afin d’aider les personnes à agir avec plus de compétence dans le milieu scolaire, mais sans dévaloriser la culture qui aurait pu être intériorisée dans d’autres contextes. Aussi, ces formations misent sur une démarche réflexive, la théorie étant rapidement mise au service de la réflexion sur l’action professionnelle à des fins d’amélioration de celle-ci.

 

Modalités

Formations de sensibilisation (½ j), courtes (2 x ½ j.) ou créditée (6 x ½ j.). Conférences et coaching aussi disponibles. En présentiel ou à distance.

 

 

Objectifs visés en fonction du profil

Pairs mentors

Former à l’accompagnement d’enseignants novices, formés à l’étranger ou non légalement qualifiés en regard des conventions tacites de la culture professionnelle en enseignement et à ses aspects sensibles.

Former à la posture particulière des pairs mentors, i.e. de personnes ayant des savoirs d’expérience intériorisés à rendre explicites au service des personnes accompagnées.

Conseillers pédagogiques

Former à l’accompagnement d’enseignants novices, formés à l’étranger ou non légalement qualifiés en regard des conventions tacites de la culture professionnelle en enseignement et à ses aspects sensibles.

Former à la posture particulière des conseillers pédagogiques, i.e. de personnes servant de relai aux prescriptions ministérielles mais  ayant des savoirs d’expérience intériorisés à rendre explicites au service des personnes accompagnées.

Enseignants novices / non-détenteurs de brevet, d’immigration récente ou formés hors Québec

Préparer des enseignants légalement qualifiés ou non qui sont sans contrat de travail à faire face aux défis de la suppléance; les outiller afin qu’ils soient autonomes, peu importe les contextes dans lesquels ils auront à intervenir.

Soutenir l’insertion professionnelle d’enseignants non-détenteurs de brevet, d’immigration récente ou formés hors Québec qui font face à des défis marqués lors de leurs premières années d’exercice, au moyen d’un accompagnement individualisé dans les classes : observation et rétroaction.

Directions d’établissements

Sensibiliser les équipes de direction d’établissements à l’accueil de nouveaux enseignants dans leur équipe-école, particulièrement d’enseignants non-détenteurs de brevet, d’immigration récente ou formés hors Québec.

Outiller les équipes de direction d’établissements pour qu’elles aiguisent leurs compétences en matière d’accompagnement de ces enseignants, particulièrement lors du stage probatoire ou lors de la période d’insertion professionnelle.

Directions de centres de services scolaires et d’établissements

Sensibiliser l’équipe de direction du CSS à l’importance de la prise de conscience des conventions tacites pour faciliter l’insertion au travail du personnel professionnel, administratif et enseignant.

Favoriser une cohérence au sein du CSS dans la perspective où des formations seraient données à différentes catégories de personnels sur les conventions tacites.

Offrir des conseils-experts visant à éclairer l’accompagnement et les prises de décision relatives aux enseignants d’immigration récente ou formés hors Québec dont l’intégration en classe et dans l’école pose des problèmes conséquents.

Notre professeure-formatrice 

Joëlle-Morrissette-Continuum-udem Joëlle Morrissette est professeure titulaire au Département d’administration et fondements de l’éducation de la Faculté des Sciences de l’éducation de l’Université de Montréal. Sa programmation de recherche depuis 2013 porte sur les rapports interculturels à l’école, en particulier lors de la période d’insertion professionnelle. Elle met en œuvre des recherche-formation collaboratives pour faciliter la rétention et une meilleure intégration socioprofessionnelle des enseignant.es novices, formés à l’étranger ou non légalement qualifiés (sans brevet). Depuis 2010, elle donne des cours au programme de qualification en enseignement sur le système scolaire québécois et sur la culture professionnelle en enseignement.


Son équipe

Alice-Fournier Alice Fournier est conseillère pédagogique et formatrice à ContinuUM (FSÉ-UdeM). Elle a enseigné pendant plusieurs années au primaire et au secondaire. Elle a aussi été codirectrice du groupe de travail au Centre d’intervention pédagogique en contexte de diversité qui se penche sur l’intégration socioprofessionnelle du personnel issu de l’immigration récente et sur les relations de travail en milieu pluriethnique, au CSSMB.  Elle accompagne régulièrement les enseignant.e.s novices, formé.e.s à l’étranger ou non détenteurs de brevet pour faciliter leur intégration socioprofessionnelle. Depuis quelques années, elle coordonne des projets pédagogiques novateurs dans des centres de services scolaire et élabore des outils pédagogiques.
Don-D-youyou Don Durvil Youyou est étudiant au doctorat en sciences de l’éducation à l’Université de Montréal. Son projet de recherche doctorale porte sur l’accompagnement du personnel enseignant formé à l’étranger par les directions d’établissement au Québec. Il s’intéresse en particulier à la manière dont le milieu professionnel socialise le personnel enseignant novice, non légalement qualifié ou formé à l’étranger aux normes en vigueur et aux conventions de la culture professionnelle. Il donne différentes formations dans le milieu scolaire québécois, notamment en lien avec l’insertion professionnelle. Son champ d’expertise touche également l’évaluation de programmes de formation et de mentorat en milieu professionnel.
Oumaïma Mahjoubi est étudiante au doctorat en Sciences de l’éducation à l’Université de Montréal. Ses intérêts de recherche sont axés sur l’étude des expériences des personnes immigrantes (apprenants et enseignants) lorsqu’elles doivent s’adapter à de nouvelles cultures scolaires. À la maîtrise, elle s’est intéressée à la manière dont les adultes immigrants, non ou faiblement scolarisés, vivent l’évaluation des apprentissages en francisation. Au doctorat, elle travaille sous la direction de la Pr Joëlle Morrissette sur l’intégration socioprofessionnelle des enseignant.es formés à l’étranger dans les écoles québécoises.

 

Contactez-nous

9 + 1 =