Public 

Enseignants au postsecondaire

Description de la formation

De nombreux élèves terminent le secondaire et entament une formation collégiale en trainant des lacunes sérieuses en français écrit (Lefrançois et coll., 2008). Plusieurs enseignants du collégial donnant des cours de renforcement en français écrit se trouvent démunis devant ces lacunes qui font obstacle à la réussite des différentes situations d’écriture. Quelles sont les sources des difficultés des étudiants en orthographe, en syntaxe, en vocabulaire et en révision de texte? Comment intervenir plus efficacement? La formation aborde ces questions en proposant un accompagnement personnalisé pour soutenir les enseignants dans la mise en œuvre des interventions.

La présente formation vise trois objectifs :

  • Permettre aux enseignants de mieux comprendre les difficultés de leurs étudiants en français écrit
  • Outiller les enseignants pour intervenir plus efficacement
  • Accompagner les enseignants dans la mise en œuvre des pistes d’interventions. 

 La formation aborde principalement les contenus suivants :

  • Difficultés en français écrits documentées et leurs sources
  • Approches et dispositifs d’enseignement reconnus comme efficaces pour l’apprentissage de l’orthographe, de la syntaxe, du vocabulaire et de la révision de textes.
  • Des contenus liés par exemples à la planification globale d’un cours et aux difficultés spécifiques aux élèves allophones pourraient également être abordées selon les besoins.

Modalités et durée de la formation

Cette formation vise un changement effectif de pratiques chez les enseignants. Il s’agit donc d’une démarche de formation qui s’échelonne sur au moins trois journées (ou six demi-journées) réparties sur un trimestre ou une année scolaire par exemple.  Un questionnaire est à remplir par les enseignants en début de formation afin d’en ancrer les contenus abordés dans les besoins spécifiques au milieu.

La durée et les modalités peuvent varier en fonction de l’analyse des besoins du milieu.

Formatrice

Rosianne Arseneau est postdoctorante au Département de didactique des langues de l’UQAM et chargée de cours à l’Université de Montréal et à l’UQAM. Elle agit également comme consultante à l’évaluation du français langue seconde à la Formation générale des adultes du MÉES. Elle a été enseignante de français au secondaire avant de terminer son doctorat sur l’enseignement de la phrase subordonnée relative. Elle est également coordonnatrice du Centre d’études sur l’apprentissage et la performance de l’UQAM.