Conférence de Pascale Lefrançois, professeure à la Faculté des sciences de l’éducation de l’Université de Montréal, prononcée le 18 mars 2015 dans le cadre du 50e anniversaire de la Faculté des sciences de l’éducation.

La qualité du français écrit des élèves québécois soulève les passions depuis quelques décennies. Au fait, qu’en est-il de son évolution ? À l’ère des textos et des nouveaux médias, écrit-on plus mal qu’autrefois ? Cette conférence tentera de répondre à ces questions en s’appuyant sur des données pertinentes, notamment sur les résultats des épreuves ministérielles d’écriture et sur des travaux de recherche récents. Il sera également question des comparaisons possibles entre la performance des élèves québécois en matière de langue et celles d’autres francophones.

Extrait vidéo

À propos de la conférencière

Pascale Lefrançois

Pascale Lefrançois

Pascale Lefrançois est professeure titulaire et vice-doyenne aux études de 1er cycle à la Faculté des sciences de l’éducation de l’Université de Montréal.

Elle coordonne le cours de français écrit obligatoire dans tous les programmes de formation initiale des maîtres à l’Université de Montréal. Ses recherches portent principalement sur la didactique du français, plus précisément de ses aspects linguistiques (orthographe, syntaxe, lexique), au primaire. Ses travaux ont également porté sur la maîtrise de la langue écrite du primaire au postsecondaire. Elle est régulièrement consultée par les médias et par le ministère québécois de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur sur différentes questions reliées à l’enseignement et à l’apprentissage de l’écriture et de la langue française en général.

%d blogueurs aiment cette page :