Description

Le vocabulaire est peu enseigné en classe au-delà de sa dimension orthographique. Pourtant, le vocabulaire des élèves du primaire s’accroit de centaines de mots par année parce qu’ils apprennent de nouveaux mots de façon accidentelle, sans qu’on les leur enseigne directement, principalement à travers la lecture. L’acquisition incidente du vocabulaire, qui constitue la plus grande source d’accroissement lexical, est pourtant un processus peu efficace et soumis au hasard des textes lus. Comment peut-on, en tant qu’enseignant, favoriser l’apprentissage du vocabulaire à travers la lecture ? Que peut-on faire pour s’assurer que certains mots nouveaux sont compris, mémorisés et réinvestis ? Comment choisir quels mots méritent davantage d’attention ? Cet atelier vise à démystifier ce processus crucial dans l’apprentissage de la langue et à proposer des façons concrètes de soutenir l’acquisition de vocabulaire à travers certaines pratiques et routines de classe.

 

À propos des formateurs

Dominic Anctil

Dominic Anctil

Dominic Anctil est professeur adjoint au département de didactique de l’Université de Montréal. Il s’intéresse au rapport des enseignants du primaire à l’enseignement du lexique : pratiques, conceptions, valeurs. Il a participé à l’élaboration du site Internet Ouvrir le dictionnaire destiné aux étudiants du collégial sur l’exploitation du dictionnaire.

 

 

 

Caroline Proulx

Caroline Proulx

Caroline Proulx est enseignante au primaire depuis 10 ans et est doctorante en didactique du français à l’Université de Montréal.  

%d blogueurs aiment cette page :