10 février 2018
9h – 12h

François Bowen

François Bowen

Judith Beaulieu

Judith Beaulieu

Bien qu’il semble aller de soi que de très nombreuses œuvres de la littérature pour les jeunes puissent contribuer significativement au développement de la sociabilité chez ces derniers, ainsi qu’au développement d’une pensée critique et réflexive (philosophique), l’ensemble des moyens pour utiliser efficacement ces œuvres, dans une perspective de soutien à la socialisation, demeure souvent insuffisamment exploité par les enseignants et les éducateurs. Cet atelier vise donc à faire connaître ces ressources et ces moyens disponibles pour les milieux scolaires du primaire, ainsi que leurs conditions de réalisation (mise en œuvre) et d’efficacité, en fonction des différentes clientèles scolaires. Nous aborderons également les critères qui permettent de choisir des œuvres présentant un grand potentiel sur le plan des apprentissages socio-émotionnels.

 Formateurs :
François Bowen (Ph.D) est professeur au Département de psychopédagogie et d’andragogie de la Faculté des sciences de l’éducation de l’Université de Montréal. Depuis 25 ans, il a participé à l’élaboration, la mise en œuvre et l’évaluation de programmes de prévention de la violence en milieu scolaire à travers notamment la création d’activités d’enseignement soutenant les apprentissages socio-émotionnels des élèves, de la maternelle à la 6e année. Les contes et l’ensemble des œuvres jeunesse apparaissent pour lui d’excellents moyens pour favoriser le développement de la socialisation en général, de l’expression et de la régulation des émotions, ainsi que de l’apprentissage à la résolution pacifique des conflits. Il a à ce titre travaillé à la mise en œuvre et à l’évaluation des programmes tels que Contes sur moi et DIRE-MENTOR qui utilisent principalement les œuvres de la littérature jeunesse.

Judith Beaulieu, Ph.D est professeure en adaptation scolaire à l’Université du Québec en Outaouais. Elle s’intéresse principalement à l’inclusion pédagogique des élèves handicapés ou en difficulté d’adaptation ou d’apprentissage et le matériel  proposé pour leur enseigner en classe régulière (littérature de jeunesse, manuel scolaire, matériel de la vie quotidienne). Son objectif : permettre l’appropriation par les élèves en difficultés des contenus du programme, tout en accompagnant la mise en œuvre de pratiques enseignantes novatrices pour l’inclusion pédagogique.

Public cible : enseignants et orthopédagogues du préscolaire et de tous les cycles du primaire, de même que les conseillers pédagogiques, les bibliothécaires, les documentalistes et les étudiants.

Date limite d’inscription: 1er février 2018

 

%d blogueurs aiment cette page :