Description

 

L’orthographe lexicale, un enjeu de taille

Pour les élèves, apprendre l’orthographe lexicale n’est pas une tâche simple! De ce fait, au terme de leur scolarité secondaire, plusieurs élèves québécois ne maitrisent toujours pas l’orthographe lexicale. De quelle manière les élèves pourraient-ils développer leur capacité à orthographier et à lire correctement, et rapidement, les mots? Comment passer outre la complexité et l’inconstance du code français ? La réponse : un enseignement qui amène la prise de conscience des représentations orthographiques. Ainsi, la présente formation vise à outiller les enseignants en leur offrant différents dispositifs pour présenter l’orthographe lexicale.

Actuellement, les propriétés phonologiques sont au centre de l’enseignement de l’orthographe lexicale au détriment des autres propriétés caractérisant les mots en français. Cependant, la formation présente les propriétés phonologiques, morphologiques et visuelles des mots écrits de façon égale. De plus, les participants découvriront les pratiques enseignantes les plus exemplaires facilitant l’apprentissage de l’orthographe lexicale par les élèves.

 

Une prise de conscience des outils disponibles

En premier lieu, le formateur définira et expliquera les trois propriétés des mots, nommées plus haut. Subséquemment, les données disponibles quant à la distribution des erreurs des élèves selon les propriétés des mots seront analysées. En second lieu, une critique des pratiques enseignantes actuelles les plus utilisées pour l’enseignement de l’orthographe lexicale mènera à une description des dispositifs les plus susceptibles de favoriser  son apprentissage chez les élèves. Par la suite, les participants découvriront un dispositif novateur basé sur l’activation de représentations lexicales par les questions orales. Par après, ce dispositif sera concrétisé par plusieurs jeux, activités et dispositifs permettant l’enseignement sans papier ni crayon. Ensuite, des études de cas et des mises en situation amèneront les participants à questionner leurs pratiques enseignantes de l’orthographe lexicale. Finalement, un atelier permettra la création d’une banque de questions qui pourra être conservée et réutilisée à tout moment.

Bref, grâce à cette formation, les participants seront en mesure de décrire et de justifier la pertinence de l’enseignement de l’orthographe lexicale sans papier ni crayon tout en employant des dispositifs visant ce type d’enseignement.

 

Détails supplémentaires

À propos des formateurs

Daniel Daigle

Daniel Daigle est professeur à la Faculté des sciences de l’éducation de l’Université de Montréal. Il détient un doctorat en éducation (didactique) de l’Université de Montréal et un postdoctorat en psycholinguistique de l’Université de Strasbourg. De plus, M. Daigle est aussi titulaire d’un baccalauréat en enseignement du français langue seconde et d’une maîtrise en didactique des langues de l’Université du Québec à Montréal. Enseignant du français pendant une quinzaine d’années, il concentre ses recherches actuelles sur la didactique de la lecture et de l’écriture en français.

 

Noémia Roberto

Noémia Roberto

Noémia Ruberto détient un baccalauréat en enseignement en adaptation scolaire et une maîtrise en didactique de l’Université de Montréal. Par la suite, elle poursuit ses études au doctorat à la Faculté des sciences de l’éducation de l’Université de Montréal. Depuis plusieurs années, elle occupe les postes d’orthopédagogue au secondaire et de chargée de cours à l’Université du Québec à Montréal et à l’Université de Montréal où elle enseigne la didactique du français.

 

Formation créée par Daniel Daigle en collaboration avec Agnès Costerg, Anne Plisson, Noémia Ruberto et Joëlle Varin.

%d blogueurs aiment cette page :