• Date de la formation : 6 octobre 2018
  • Horaire : 9 h à 12 h
  • Lieu : pavillon Marie-Victorin, 1575 Mont-Royal, Métro Édouard-Montpetit
  • Tarif : 43 $ (taxes comprises)
  • Tarif étudiant du 1er cycle en éducation : 29 $ (taxes comprises)

Description

« Une phrase, une idée » est une affirmation encore très fréquente au sein des milieux scolaires pour inciter les élèves à produire des phrases simples pour lesquelles il est plus facile de respecter les normes syntaxiques. Même si elle part d’une bonne intention, cette formulation entraine plusieurs problèmes. Les scripteurs novices sont aussi des locuteurs. Or, à l’oral, pour répondre à leurs besoins expressifs, ils ont recours à des phrases complexes pour la simple raison que tout ne s’énonce pas sous une forme simple, en particulier une pensée nuancée. De plus, cette formule donne une représentation erronée de la phrase. Deux constituants syntaxiques sont obligatoires pour qu’il y ait une phrase, un sujet et un prédicat. Or, chaque constituant contient minimalement une idée, c’est-à-dire un mot porteur de sens. Par exemple, dans la phrase « Le chien dort. », deux idées coexistent : il y a un chien et il dort. Dès que des compléments ou des modificateurs sont introduits, ils entrainent avec eux de nouvelles idées. Ainsi, une phrase peut être constituée de deux à des dizaines d’idées et l’idéal d’éloquence à atteindre n’est pas de réduire le nombre d’idées qu’elle contient.

Comment aider les scripteurs à respecter les normes syntaxiques tout en produisant des phrases complexes et nuancées? C’est là une question d’enseignement très importante à laquelle Bruce Saddler (2012) a apporté une réponse détaillée et inspirante dans son livre Teacher’s Guide to Effective Sentence Writing. Dans cet atelier, ses apports seront intégrés à un travail à partir d’œuvres de jeunesse. Les participants pourront ainsi apprendre à soutenir leurs élèves à produire des phrases complexes et à mieux comprendre les principes de la syntaxe du français de manière appliquée.

Objectifs de la formation

En conséquence, au terme de la rencontre, les participants pourront :

  • Analyser des phrases complexes en les décomposant en phrases simples;
  • Combiner des phrases simples pour former des phrases complexes;
  • Utiliser des œuvres littéraires pour proposer ce type de tâches à des élèves des trois cycles du primaire.

Public cible

Les enseignants et les orthopédagogues de tous les cycles du primaire, de même que les conseillers pédagogiques, les bibliothécaires, les documentalistes et les étudiants.

Formatrice

Isabelle Montésinos-Gelet est professeure titulaire au département de didactique de l’Université de Montréal. Depuis son engagement en 1999, elle a participé à plus d’une vingtaine de recherches en didactique de la lecture et de l’écriture. Son intérêt envers les œuvres de jeunesse est né à la fin des années 80 alors qu’elle occupait la fonction de bibliothécaire scolaire dans une école lyonnaise.

 

Date limite d’inscription : 26 septembre 2018

Je m’inscris

%d blogueurs aiment cette page :